Ce 13 octobre 2021, l’acteur-chanteur Yves Montand aurait fêté ses 100 ans. Décédé il y a presque 30 ans déjà, l’artiste franco-italien a profondément marqué l’histoire cinématographique française et internationale. Nous avons sélectionné 5 de ses films pour ce TOP 5 évidemment (très) subjectif.

Révélé par la chanson dans les années 1940 avant de percer dans le cinéma, la vie d’Yves Montand fut foisonnante et mouvementée. Séducteur invétéré, artiste politiquement engagé, l’époux de Simone Signoret n’a cessé de gravir les échelons jusqu’à devenir une vedette incontournable de la musique et du cinéma.

Devant la caméra de prestigieux réalisateurs, comme Henri-Georges Clouzot, Henri Verneuil, Jean-Pierre Melville, Costa-Gavras ou encore Claude Sautet, nombre de ses films sont devenus des grands classiques du 7e art.

L’occasion pour nous de se remémorer son œuvre, en dressant un TOP 5, subjectif bien sûr, de ses meilleurs films.
.

5/ Z de Costa-Gavras (1969)

C’est sur le tournage de Le jour et l’Heure de René Clément que le jeune Costa-Gavras, alors assistant-réalisateur, rencontre le couple Montand-Signoret. De cette rencontre naît une profonde amitié entre les deux hommes, unis par leurs convictions politiques qui perdure jusqu’à la mort de l’acteur.

Avec l’Oscar du meilleur film étranger et le Prix du jury à Cannes pour Z, le réalisateur franco-grec, aujourd’hui âgé de 88 ans, acquiert une renommée mondiale.

Costa-Gavras avait déjà travaillé avec Yves Montand sur son tout premier long-métrage, Compartiments tueurs, et les deux hommes tourneront par la suite à quatre reprises ensemble.

Synopsis – Un député progressiste est assassiné dans un pays méditerranéen. Le juge d’instruction s’occupant de l’enquête met en évidence, dans ce crime, la participation de l’armée et de la police.
.

4/ César et Rosalie de Claude Sautet (1972)

Aujourd’hui l’un des plus grands classiques du réalisateur, César et Rosalie met plus de huit ans à voir le jour, Claude Sautet peinant à convaincre les producteurs.

Il retrouve pour la troisième fois consécutive son actrice fétiche Romy Schneider pour le rôle de Rosalie. Pour le rôle de César, Sautet pense d’abord à l’acteur italien Vittorio Gassman, qui refuse la proposition, réticent à l’idée de jouer un cocu. Sautet se tourne alors vers Yves Montand, qui hésite pour les mêmes raisons. L’acteur finit par accepter, convaincu par sa femme Simone Signoret.

Le début du tournage, marqué par de violentes frictions entre Sautet et Montand, est assombri par des crises de colère à répétition de l’acteur.

Mais le film est un immense succès en salle, et les deux hommes finissent par se réconcilier, reconnaissant leurs talents réciproques. Ils tourneront à nouveau ensemble deux ans plus tard dans le classique Vincent, François, Paul… et les autres, puis en 1983, dans le film mineur « Garçon ! ».

Synopsis – César aime Rosalie. César est à l’aise en société, plein d’entrain et dirige une société de ferrailleurs. Rosalie, restée très proche de sa famille, partage sa vie avec César. Et il y a aussi David, un artiste qui fut autrefois l’amant si cher au cœur de Rosalie. Les deux hommes, qui se disputent la même femme, finissent par devenir amis…
.

3/ La Folie des grandeurs de Gérard Oury (1971)

La très célèbre comédie à succès La Folie des grandeurs réunit à l’écran, pour notre plus grand plaisir, deux acteurs majeurs de l’époque : Louis de Funès et Yves Montand, dans l’inoubliable rôle de Blaze, valet facétieux de Don Salluste.

Pourtant, le projet a failli tomber à l’eau : Gérard Oury écrit le film en pensant reformer le duo De Funès/Bourvil, à la suite des succès de ses films Le Corniaud et La grande Vadrouille. Mais Bourvil décède. Oury perd un ami et considère comme inconcevable de le remplacer.

C’est finalement Simone Signoret (encore elle) qui le convainc de prendre Yves Montand, pourtant peu habitué aux comédies, pour donner la réplique à Louis de Funès.

« C’était redevenu un vrai duo, raconte Danièle Thompson, fille de Gérard Oury et co-scénariste du film. Nous avons retravaillé le scénario : tout ce que nous avions construit en fonction de Bourvil, le fait que son charme ne soit pas immédiat pour une reine d’Espagne. Le personnage ne jouait plus sur les mêmes cordes, Montand était la séduction incarnée. »

Synopsis – Don Salluste profite de ses fonctions de ministre des Finances du roi d’Espagne pour racketter le peuple. Mais la Reine qui le déteste réussit à le chasser de la cour. Ivre de vengeance, il décide de la compromettre. Son neveu Don César ayant refusé de se mêler du complot, c’est finalement le valet de Don Salluste, Blaze, transi d’amour pour la souveraine, qui tiendra le rôle du Prince charmant. Malheureusement à force de quiproquos, il ne parvient qu’à s’attirer les faveurs de la peu avenante Dona Juana.
.

2/ Le Cercle rouge de Jean-Pierre Melville (1970)

Réunissant à l’écran Yves Montand, Alain Delon et Bourvil, Le Cercle rouge est l’avant-dernier film du réalisateur et son plus grand succès en salle.

Film noir français par excellence, polar parfaitement maîtrisé, dans la continuité de ce qui façonne l’univers melvillien, Le Cercle rouge est un « film d’hommes » au sens propre puisqu’aucune femme n’apparaît à l’écran.

C’est la seule collaboration entre Melville et Montand, le réalisateur succombant à une rupture d’anévrisme lors de la préparation d’un nouveau long-métrage, Contre-Enquête, avec Yves Montand envisagé dans le rôle principal.

Synopsis – Le commissaire Matteï, de la brigade criminelle, est chargé de convoyer par le train, Vogel, un détenu. Cependant, celui-ci s’enfuit en pleine nuit et demeure introuvable, malgré un important dispositif policier.
.

1/ Le Salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot (1953)

Notre numéro 1 de ce top : le chef-d’œuvre d’Henri-Georges Clouzot, qui n’a rien perdu de son suspense et de son génie.

Si le tournage est ponctué de catastrophes en tout genre, entre problèmes météorologiques, accidents et dépassement de budget, le film est un immense succès et obtient à la fois l’Ours d’Or et la Palme d’Or en 1953.

C’est le film qui révèle au monde entier le visage Yves Montand en tant qu’acteur, lui qui est jusqu’alors principalement reconnu comme chanteur.

Synopsis – En Amérique Centrale, une compagnie pétrolière propose une grosse somme d’argent à qui acceptera de conduire deux camions chargés de nitroglycérine sur 500 kilomètres de pistes afin d’éteindre un incendie dans un puits de pétrole. Quatre aventuriers sont choisis et entament un voyage long et très dangereux…

Maïlys GELIN



 

Restez informé !