Signé par le réalisateur marocain Ismaël El Iraki, Burning Casablanca est un film intense, tant dans les sentiments qui traversent les protagonistes que dans le traitement de son sujet. Conduit par une bande originale percutante et de nombreuses scènes où la musique se retrouve au premier plan, le scénario fait la part belle à la description d’un amour brûlant qui cherche à s’exprimer malgré la présence de bad boys sans pitié.

L’amour naît au premier regard entre Larsen (Ahmed Hammoud), un chanteur passé de mode, et Rajae, une prostituée. Ce dernier rôle est tenu par Khansa Batma dont la prestation validerait à elle seule la vision du film. Cet amour absolu, entier, électrique, comme la guitare que manie Larsen, est générateur d’une folle énergie qui conduira à l’explosion des émotions tout au long du film. Cette énergie permanente va malheureusement aussi animer de bien méchants personnages qui feront tout pour nuire au couple d’amoureux.

Le spectateur se laisse ici volontiers entraîner par cette musique vibrante, dans un périple chaotique où alternent les moments de grande tendresse et les scènes parfois très violentes dont l’exagération manifeste nous entraîne vers un second degré un brin tarentinesque. Par le biais d’une haute intensité dans l’expression des sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs, le film nous donne à voir des personnages qui n’ont jamais pu au cours de leur vie accéder au confort et la quiétude d’une vie tranquille.

Étrange mix entre western, thriller et comédie romantique musicale, ce long-métrage fait vibrer le spectateur, le secoue, le dérange, mais reste au final dans les mémoires comme un intense moment d’exaltation.

Laurent SCHÉRER

 



Ismaël El Iraki, Burning Casablanca, France – Maroc, 2020, 120mn

Sortie : 3 novembre 2021
Genre : thriller
Classification : interdit aux moins de 12 ans

Avec Khansa Batma, Saïd Bey, Ahmed Hammoud
Scénario : Ismaël El Iraki
Image : Benjamin Rufi
Son : Fabrice Osinski, Fred Meert, Ingrid Simon
Musique : Alexandre Tartière, Neyl Nejjai
Montage : Camille Mouton

Production : Barney Production (Saïd Hamich Benlarbi)
Distribution : UFO distribution

En savoir plus sur le film avec CCSF : Burning Casablanca

. .
Critique publiée dans le cadre d’un partenariat avec Chacun cherche son film

.Khansa Batma Ahmed Hammoud Burning Casablanca



Découvrir toutes nos critiques de films



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :