Alexis Congourdeau nous propose un extrait de son journal de bord photographique d’une époque confinée. Mystérieuses, poétiques, cocasses, empreintes parfois d’une légère angoisse, ces vingt photographies nous ouvrent sur « ce monde [qui] n’est pas de ce monde », ainsi que le précise l’intitulé de sa série.

Enseignant en Histoire et guide spécialisé sur les villes du Proche-Orient, Alexis Congourdeau, né en 1972, poursuit depuis une quinzaine d’années une recherche graphique et poétique sur les spatialités urbaines, ces « territoires de tous les jours ».

Reprise de l’exposition : « Paris n’existe pas »

« Paris n’existe pas », cinquième exposition de l’artiste, fut arrêtée dès le lendemain du vernissage, samedi 14 mars, en raison de la crise sanitaire. En cette période de timide déconfinement, la galerie vient de rouvrir ses portes : les photographies seront visibles jusqu’au 1er juin.

Lieu : galerie Little Odessa – Grande allée du village suisse n°93 – à Paris.
Du 21 mai au 2 juin : visites tous les jours (sauf le mardi) de 13h à 19h30.
Deux personnes maximum en même temps.
Gel et masques fournis sur place.

Site artistique : Alexis Congourdeau

 



 

 

Restez informé !