La directrice de France Télévisions a été auditionnée, lundi, par la commission d’enquête sur la concentration des médias.

À l’heure où l’audiovisuel public est remis en cause par les candidats Marine Le Pen et Éric Zemmour, une commission d’enquête sur la concentration des médias rencontre actuellement différents dirigeants de l’audiovisuel public, pour discuter de l’indépendance économique et politique des chaînes. En ligne de mire : la prochaine fusion entre TF1 et M6.

« L’information, chez nous, n’est pas une marchandise, a affirmé Delphine Ernotte en préambule. Parce que nous sommes indépendants du pouvoir politique et économique. Parce que le pluralisme est au cœur de nos offres. Parce que nous avons ce contrat de confiance qui se voit dans les différentes enquêtes et parce que nous avons dans le service public une offre d’investigation qui est désormais unique. »

À propos de la fusion entre M6 et TF1

« On a besoin d’avoir des concurrents privés en bonne santé, explique la directrice de France Télévision. Si demain on a des offres privées qui se délitent, c’est tout le média TV qui tombe et nous avec. » Elle en appelle cependant « à la sagesse de l’Autorité de la concurrence pour avoir des garde-fous en matière de droits sportifs ».

.



Photographie : capture d’écran YouTube



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :