Solange Arnault (Sandrine Kiberlain) signale la disparition de son fils Dany au commandant François Visconti (Vincent Cassel). Pour lui, pas de doute, le gamin a fugué ou joue un tour à sa mère. Mais lorsqu’un appel anonyme affirme que « le cadavre est dans la forêt », l’enquête prend une autre tournure et Dany est sérieusement recherché.

Érick Zonca, Fleuve noir, avec Vincent Cassel et Romain Duris (affiche)Les allers et venues de la police dans l’immeuble intriguent Yan Bellaile (Romain Duris), jeune père de famille excédé voisin de la famille Arnault, et ancien professeur particulier de Dany. L’enseignant au comportement un peu louche, qui entretenait un lien assez fusionnel avec son élève, se positionne ainsi d’emblée en suspect idéal.

François Visconti, personnage vulgaire, alcoolique, aux cheveux gras, traîne son impair usé de commandant dans les lieux fréquentés par l’enfant disparu : une forêt visitée de nuit par des amants qui consomment sur place, l’appartement de Solange Arnault qui attend le retour de son mari avec sa fille atteinte d’un handicap mental, et la cave de l’immeuble où Yan Bellaile donne ses cours particuliers de français.

Écrivain raté, Bellaile s’empare du drame de la famille Arnault comme d’une opportunité pour un nouveau roman.

Fleuve Noir est un film policier classique qui en emploie parfaitement les ingrédients usuels : l’enquêteur torturé (ici par son délinquant de fils et son attirance pour Solange Arnault), la mère de la victime éplorée, le mystérieux voisin qui farfouille dans sa cave, et le dénouement bien glauque dont les lecteurs de romans noirs sont friands. Ce mélange donne une haletante enquête en immersion dans le quotidien de famille moins ordinaires qu’en apparence.

Le personnage de l’écrivain fantasque et dérangé parvient à rompre avec ce classicisme en s’emparant de la fiction du film, qui s’écrit en même temps que ses bribes de roman. Dommage que son interprétation par Romain Duris tende souvent vers la caricature, comme celle de sa femme incarnée par Élodie Bouchez. Restent Vincent Cassel et Sandrine Kiberlain qui forment un duo parfait, où la Belle manipulatrice joue de sa tristesse face à la Bête avide de whisky et de vérité.

Personne n’échappe au Fleuve Noir qui traverse la paisible banlieue parisienne dont les drames ne se révèlent qu’une fois les portes d’immeubles entrouvertes…

Suzanne DUREAU

 



Érick Zonca, Fleuve noir, France, 2017, 119mn

  • Sortie : 18 juillet 2018
  • Genre : thriller
  • Classification : non renseigné
  • Avec : Vincent Cassel, Sandrine Kiberlain, Romain Duris, Élodie Bouchez, Charles Berling, Lauréna Thellier, Sadek, Hafsia Herzi.
  • Scénario : Lou de Fanget Signolet
  • Image : Paolo Carnera
  • Musique : Rémi Boubal
  • Distribution : Mars Films

En savoir plus sur le film avec CCSF : Fleuve noir

Érick Zonca, Fleuve noir, avec Vincent Cassel et Romain Duris



Découvrir toutes nos critiques de films



 

Restez informé !