Dans sa réponse à la consultation gouvernementale sur la réforme de l’audiovisuel public, France Télévisions a pris le parti de repenser totalement l’organisation du secteur public autour de trois niveaux : l’international, le national et enfin le local. L’idée directrice de ce projet dévoilé par Le Monde, est d’allier toutes les forces en présence afin de créer des acteurs capables d’avancer dans la révolution numérique et de rivaliser avec les géants américains comme Netflix, Amazon ou Disney.

[Écho de la presse]

Ce projet répond également aux interrogations du gouvernement sur la mise en œuvre de synergies et la réalisation d’économies au niveau français. Ce projet est une réponse individuelle de France Télévisions. Un projet commun aux quatre entités de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’INA) est en cours de rédaction sous la plume de Laurent Vallet , le PDG de l’INA.

Niveau international: co produire des séries avec la RAI, la ZDF et la BBC

France Télévisions estime que la réponse à Netflix ne peut venir que d’un regroupement des forces au niveau international. Car ces nouveaux géants américains disposent d’une force de frappe gigantesque avec des budgets de création de 3 à 8 milliards de dollars par an. Avec ses 420 millions d’euros consacrés à la création, France Télévisions n’est pas en mesure de rivaliser.

Lire l’article complet d’Enguérand Renault sur le site du Figaro.



 

Restez informé !