Artistes, la mission est grande face à ce monde qui semble tout entier frappé de passion et de déraison : il faut sauver le soldat Raison. Et comment, puisque vous n’êtes pas philosophes ? Par l’imaginaire. C’est là que vous intervenez ! Car l’imaginaire nourrit la raison comme une source : il en est sa racine secrète. Voilà qui vous ouvre un vaste champ…

Notre chroniqueur Emmanuel Tourpe a publié une série de sept articles sur l’art de la narration, entre le 7 juillet et le 3 novembre 2021. Cette série est aujourd’hui disponible dans un document téléchargeable, mis à la disposition de tous.
.

En téléchargement (pdf) :
Il faut sauver le soldat Raison

.
Aujourd’hui que les réseaux sociaux, les lobbyings, les comportements sociétaux tout entiers semblent frappés de passions, il est temps de se demander pourquoi la raison, immanquablement, est frappée de déraison. Tel sera le thème de nos prochaines chroniques, avant et après les vacances… Et pour commencer, voici comme le grand sage Aristote tomba sous l’effet de la passion.

Lire en ligne : 1. Le sage chevauché

Toute pensée rationnelle vit de déraison. Mais il y a deux folies autour de la raison. L’une bonne et l’autre non. Celle qui nourrit la raison et celle qui vient l’infecter comme une toxine.

Lire en ligne : 2. Heureux les fous

Il ne suffit plus de bien penser pour bien dialoguer. Ça ne marche plus. On le voit bien dans tous les débats sur le pass sanitaire. Nous sommes là exactement au cœur de la grande et redoutable crise de société actuelle. Et les artistes, dans ce marasme, ont une mission bien particulière et urgente pour sauver le soldat Raison.

Lire en ligne : 3. Cultiver les fantasmes

Le monde contemporain nous bâtit un univers grisâtre et sans magie, fait de rationalité, de faits objectifs et d’abstractions. Mais un monde imaginaire est souvent plus vrai qu’un monde documenté, pour ce qu’il porte de vie, d’enchantement et de désir. C’est là que peuvent, que doivent intervenir les artistes…

Lire en ligne : 4. Ma légende est plus vraie que votre Histoire

Nombreux sont ceux qui opposent l’imagination à la raison, le monde des images et celui des idées. Mais l’imaginaire nourrit la raison comme une source : la poésie n’est pas le contraire de la raison mais sa racine secrète. Voilà qui ouvre un vaste champ aux professionnels des arts et de la culture…

Lire en ligne : 5. L’imagination au pouvoir

Films, fictions, séries, théâtre, danse… Tout cela, loin d’être un accessoire, constitue au contraire l’enjeu le plus profond de notre culture et de notre esprit. L’imaginaire est le moyen le plus décisif et le plus évident de décider d’un monde. Mépriser les artistes, c’est tuer l’imaginaire, la vie brûlante, le pouls de l’humanité.

Lire en ligne : 6. Ce qui menace nos rêves

Plus de lumière ! Il faut plus de lumière dans nos récits… C’est la lumière qui est notre métier, c’est de lumière que sont faits les grands récits qui nous font sortir de la caverne.

Lire en ligne : 7. « Plus de lumière ! »

En téléchargement (pdf) :
Il faut sauver le soldat Raison

Emmanuel TOURPE

 


Emmanuel Tourpe, 52 ans et père de 4 enfants, est le directeur de la transformation digitale et du data management à Arte. Il a occupé la direction de la programmation TV / numérique de la chaîne culturelle Arte et de la RTBF pendant presque vingt ans. Docteur habilité en philosophie, il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages et d’articles scientifiques. Il est également un conférencier international. Il exerce également des fonctions de conseil en communication, management et stratégie. Il tient une chronique bimensuelle, qui n’engage que lui et en aucun cas les différentes institutions pour lesquelles il travaille, dans Profession Audio|Visuel depuis octobre 2020.


.

 

Restez informé !