Alors que les annulations s’accumulent, un nouveau festival atypique est lancé, en partenariat avec Profession Audio|Visuel : « Intérieurs film ». Un événement à l’édition unique puisqu’il s’agit d’un festival de courts-métrages créés uniquement à domicile pendant la période de confinement.

L’idée saugrenue a germé dans la tête de quelques passionnés de la création artistique, notamment cinématographique. Une petite équipe s’est rassemblée autour d’Éric Zanettacci, délégué général du festival : Jean Soavi (responsable communication), Pasquale d’Inca (directeur artistique) et Carla de Cisternes (community manager et responsable marketing).

Un festival à édition unique

« Nous ne pouvons pas sortir ? Alors créons. Laissons des traces… Amusons-nous, explique Éric Zanettaci dans le communiqué fondateur de ce festival à édition. Écrivez, jouez, réalisez, inventez des histoires. Ce sont ces envies que nous partageons tous qui nous ont encouragé à créer Intérieurs Film. »

Organisé en partenariat avec quelspectacle et le journal Profession Audio|Visuel, Intérieurs Film accueille tous types de courts-métrages pourvu qu’ils ne dépassent pas les trois minutes (générique compris), qu’ils proposent une histoire originale et qu’ils soient tournés dans un seul domicile (jardin privé autorisé).

« Peu importe les catégories, policier, dramatique ou comique, horreur ou science-fiction etc., l’important est de laisser parler son talent et son imagination, précise Éric Zanettacci. Nous voulons rêver, rire, réfléchir… »

Un jury présidé par le réalisateur Olivier Marchal

Comme tout festival qui se respecte, l’équipe d’Intérieurs Film a réuni un jury. Présidé par le réalisateur, acteur et scénariste français Olivier Marchal, il réunit :
– Frédérique Amand, directrice de casting ;
– Julie de Bona, actrice ;
– Bruno Gaccio, humoriste, scénariste, auteur et producteur de télévision français ;
– Philippe Guillard, ancien joueur de rugby et réalisateur ;
– Caroline Lœb, actrice, chanteuse et metteure en scène ;
– Valérie Mairesse, actrice ;
Pierre Monastier, critique et rédacteur en chef de Profession Audio|Visuel ;
Norbert Saada, producteur de musique, de cinéma et de télévision français ;
– Valérie Vogt, actrice et administratrice ADAMI.

« Quand tout sera fini et parfaitement sûr, nous nous retrouverons pour fêter cela tous ensemble et remettre des prix aux lauréats », conclut Éric Zanettacci.

Vanessa LUDIER

En savoir plus : Intérieurs Film

 



RÈGLEMENT DU FESTIVAL

Les courts-métrages ne peuvent excéder trois minutes, générique compris.

Les courts-métrages doivent avoir été réalisés durant la période de confinement due à la crise du Covid-19 (début : 18 mars 2020, date de fin des dépôts : 31 mai).

Les courts-métrages doivent présenter une histoire et/ou un texte originaux (pas de doublage etc.).

Les courts-métrages doivent impérativement être tournés au domicile du réalisateur ou du (ou des) comédien(s). Il est possible que ce soit en extérieur si celui-ci est privatif et appartient au domicile. Il est formellement interdit de tourner à l’extérieur du domicile.

Les administrateurs se réservent le droit de ne pas valider la publication d’un court-métrage, notamment s’ils jugent que le contenu est inapproprié ou offensant.

Les réalisateurs doivent fournir un lien YouTube, Viméo ou Dailymotion de leur court-métrage.

Les réalisateurs déclarent détenir les droits des courts-métrages proposés, avoir l’accord des comédiens et de tous les participants directs ou indirects pour la diffusion de ceux-ci, et autorisent Intérieurs Film à diffuser leurs œuvres sur tout support ou à fin de promotion strictement dans le cadre du Festival.

.



 

Restez informé !