Fini l’enveloppe Soleau pour protéger vos œuvres et place à la blockchain. C’est le pari fait par la jeune entreprise Ipocamp, créée il y a près de 5 ans. En quelques années, ils ont bouleversé le système de protection des œuvres, dans tous les domaines artistiques.

Parole à l’œuvre

Rencontre avec Julien Brosse et Ludovic Paguet, respectivement directeur général et directeur technique d’IPOCAMP.

Points abordés dans l’entretien
1/ Origne d’IPOCAMP
2/ 3 piliers du droit d’auteur : antériorité, paternité et originalité.
3/ Fonctionnement de la blockchain (Ethereum).
4/ Partage de document : traçabilité des consultations.
5/ Coût pour l’artiste.
6/ Plate-forme NFT Metara : une place de marché virtuelle.

Et la traditionnelle question « bonus » : un coup de cœur artistique récent qu’on vous laisse découvrir…

Propos recueillis par Pierre GELIN-MONASTIER.

.



Soutenez-nous gratuitement
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube.

Merci !



.

.

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :