Fermée depuis le 13 mars dernier, la Cinémathèque française multiplie les initiatives : leçons de cinéma, conférences, articles, trésors de ses collections… À ce corpus pédagogique et documentaire, elle ajoute aujourd’hui une plate-forme, HENRI (pour Henri Langlois, son fondateur), qui propose tous les soirs – à partir de ce soir – un film rare sauvegardé et restauré par la Cinémathèque au cours des vingt dernières années.

« Cette mise en ligne d’une infime partie de notre collection, celle dont nous possédons les droits de diffusion, répond bien sûr à un contexte très particulier, l’épidémie de Covid-19 et le confinement, mais aussi à la volonté de diffuser le plus largement possible quelques pépites méconnues du patrimoine cinématrographique« , explique la Cinémathèque dans un communiqué.

La programmation ira des films de Paul Nadar à la fin du XXe siècle jusqu’au documentaire sur Henri Langlois : Langlois vu par 13 cinéastes contemporains (2014). Les films resteront disponibles « jusqu’au retour des beaux jours, quand nos salles pourront enfin rouvrir« .

Film d’ouverture : La Chute de la maison Usher de Jean Epstein (1928).

Ce film a été restauré en 1997 par la Cinémathèque royale de Belgique, en collaboration avec la Cineteca del Comune di Bologna à partir d’un négatif original noir et blanc avec intertitres en français, conservé par la Cinémathèque française, et d’une copie positive nitrate noir et blanc teintée du Nederlands Filmmuseum. La restauration des couleurs fut établie sur base d’une copie positive nitrate noir et blanc et teintée provenant de la Collection Fernando Pereda de l’Archivo Nacional de la Imagen – Sodre (Montevideo). En 2013, le film fut restauré numériquement par la Cinémathèque française et mis en musique par Gabriel Thibaudeau d’après sa partition, interprétée par l’Octuor de France. Les travaux furent confiés aux laboratoires Digimage pour la numérisation et l’étalonnage et à L’Immagine Ritrovaté pour la synchronisation.

Plate-forme HENRI

N. P.

Restez informé !