Une mise en images précieuse du journal de Stan Ulam, l’un des pères de la bombe atomique…

S’appuyant sur le journal du mathématicien Stan Ulam, édité dans un livre éponyme, Les aventures d’un mathématicien du cinéaste Thorsten Klein est un biopic qui narre les conditions de la découverte par les Américains de la bombe A, puis H. Si nous connaissons le projet Manhattan et le père de la bombe H, Oppenheimer, autour duquel gravitait une équipe de scientifiques sur la base militaire secrète de Los Alamos, notre culture dans ce domaine ne va en général pas beaucoup plus loin. Les aventures d’un mathématicien est donc un film précieux pour ceux qui s’intéressent à cette période de l’Histoire.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser son titre, le film ne transforme pas cette découverte en épopée. En effet, celui-ci montre la banalité de ces hommes de science, jeunes immigrés juifs européens pour beaucoup, qui sont sujet comme tout un chacun a des tiraillements entre leur envie de vivre leur passion, leurs soucis amoureux ou familiaux souvent liés à la conjoncture internationale, et leur réflexion sur la finalité de leurs travaux.

Porté par la très bonne interprétation d’acteurs peu connus en France, exceptée Esther Garrel qui joue Françoise, la femme française de Stan, le film nous donne à voir un quotidien dans lequel il n’y a finalement rien d’immédiatement exaltant. Même lorsque les enjeux politico-stratégiques sont mis en évidence sur la table par le biais de la maxime « il faut acquérir la bombe avant Hitler », ces scientifiques sont encore et toujours entachés de doutes quant à l’efficacité de la dissuasion nucléaire. Certains pressentent déjà que « la bombe atomique rend le monde plus sûr » sera à l’avenir une affirmation sujette à caution.

Par ailleurs, le réalisateur nous laisse percevoir en Stan Ulam un homme fragile, traumatisé par la mort de sa famille en Pologne ainsi que par le largage des deux bombes nucléaires sur le Japon. Cet homme va chercher à résoudre ses problèmes, existentiels, domestiques ou intellectuels au fur et à mesure qu’ils apparaissent, sans toujours leur apporter de solution satisfaisante. Ce film est très certainement un reflet fidèle du journal d’Ulam. On ressent en effet à l’image, cette écriture liée au quotidien typique du journal intime où le narrateur est dans l’impossibilité de connaître la suite de l’Histoire.

Parce que les questions soulevées dans ce film font écho à certains problèmes de notre société contemporaine, cette mise en images du journal de l’un des pères de la bombe atomique vaut la peine d’être regardée en salles.

Laurent SCHÉRER

 



Thorsten Klein, Les aventures d’un mathématicien, Allemagne – Pologne – Royaume-Uni – , 2020, 102mn

logo chacun cherche son filmSortie : 1er décembre 2021
Genre : film biographique
Classification : tous publics

Avec : Philippe Tłokiński, Fabian Kociecki, Esther Garrel, Joel Basman, Sam Keeley, Mateusz Wieclawek
Scénario : Thorsten Klein
Image : Tudor Vladimir Panduru
Son : Zofia Morus
Musique : Antoni Łazarkiewicz
Montage : Matthieu Taponier, Agnieszka Ligett

Production : Dragonflyfilms GmbH
Producteurs : Lena Vurma, Paul Zischler
Co-production : Shipsboy, Mirror Productions, Zischlermann Filmproduktion
Co-producteurs : Joanna Szymanska, Nell Green
Distribution : Rezo Films

En savoir plus sur le film avec CCSF : Les aventures d’un mathématicien

. .
Critique publiée dans le cadre d’un partenariat avec Chacun cherche son film
.

Philippe Tłokiński et Esther Garrel (© Dragonfly Films GmbH – Mirror Productions - Shipsboy – Zischlermann Filmproduktion GmbH – Erfttal Film Und Fernsehproduktion GmbH & Co KG)

Philippe Tłokiński et Esther Garrel (© Dragonfly Films GmbH – Mirror Productions – Shipsboy – Zischlermann Filmproduktion GmbH – Erfttal Film Und Fernsehproduktion GmbH & Co KG)

.



Découvrir toutes nos critiques de films



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :