Dans son discours aux Français de ce soir, Emmanuel Macron a annoncé un déconfinement à partir du lundi 11 mai. En sont exclus l’hôtellerie, la restauration et les lieux culturels, dont les cinémas.

Dans son discours aux Français de ce soir, Emmanuel Macron a annoncé un confinement strict jusqu’au lundi 11 mai. À partir de cette date, il espère mettre en place un ­“déconfinement” progressif. « Le 11 mai, il s’agira aussi de permettre au plus grand nombre de retourner travailler, redémarrer notre industrie, nos commerces et nos services, explique le président de la République. Le Gouvernement préparera sans délai ces réouvertures avec les partenaires sociaux pour que des règles soient établies afin de protéger les salariés au travail. C’est la priorité. »

Dans ce « plus grand nombre » ne sont pas compris la restauration et les lieux culturels : « Les lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées, resteront en revanche fermés à ce stade », précise le chef de l’État. Ces exclus du “déconfinement”, qui vivent entre avril et août des mois importants pour leur trésorerie, font face au pire des scénarios possible.

Il faudra bien des aides et autres financements pour empêcher la catastrophe économique durable qui s’annonce pour le secteur de l’audiovisuel, notamment de la distribution. Certains parlent même de bâtir de nouveaux modèles économiques pour l’ensemble de la filière du cinéma, frappée de pleine fouet (arrêt des tournages, salles de projection fermées, etc.).

N. P.

.



 

Restez informé !