Désormais, de plus en plus de films sont proposés en exclusivité en numérique sans être sortis en salles. Poussée par les plateformes comme Netflix ou Amazon, cette offre digitale ne parvient pas pour l’instant à détourner les spectateurs des salles. Mais elle bouscule une économie du cinéma encore très protégée en France.

[Écho de la presse]

Le dernier film du réalisateur japonais Takeshi Kitano, Outrage Coda, consacré aux yakusas et présenté en clôture de la dernière Mostra de Venise, ne sortira jamais en salles en France. Il est en revanche disponible depuis aujourd’hui sur une nouvelle plateforme baptisée e-cinema.com. Lancée par trois Français, elle a pour ambition de devenir « la première salle de cinéma en ligne », comme le proclame son slogan. « C’est simple, explique son directeur artistique, Bruno Barde. Désormais, il y a les films qui vont sortir le mercredi en salles et le vendredi en digital. »

Lire l’article complet de Céline Rouden sur le site de La Croix.

Restez informé !