Le CNC vient de publier une longue étude de 135 pages intitulée « Géographie du cinéma », sur la fréquentation des salles de cinéma, région par région. Avec 307 établissements cinématographiques et 1 073 écrans actifs en 2015, soit une moyenne de 1 fauteuil pour 55 habitants (!), l’offre de l’Île-de-France est de loin la plus fournie. Pas étonnant, dès lors, que son indice de fréquentation soit le plus élevé de France, avec une augmentation de 6 % en 2015.

 

La fréquentation en Île-de-France atteint 53,9 millions d’entrées en 2015, soit  une augmentation de près de 6 %. L’Île-de-France représente plus d’un quart des entrées en salles réalisées en France (26,2 %). Les recettes des salles en Île-de-France s’élèvent à 361,7 M€ en 2015 ce qui représente un recul de 4,4 %.

C’est en Île-de-France que la fréquentation des salles est la plus régulière : en moyenne, un Francilien est allé 4,5 fois au cinéma. 148 établissements sont classés Art et Essai soit 48,2 % des cinémas franciliens et 32 sont des multiplexes soit 10,4 % des cinémas d’Île-de-France. La part de marché des films français atteint 31,9 % (35,5 % au niveau national).

cinema-en-ile-de-france

Disproportion entre l’Île-de-France et le reste du territoire

Force est de constater que la part des spectateurs réguliers est nettement plus élevée en Île-de-France que sur l’ensemble du territoire. En 2015, le public cinématographique francilien se distingue avant tout par ses habitudes de fréquentation. 9,3 % des spectateurs sont réguliers, contre 5,1 % au plan national. C’est la plus forte proportion toutes régions françaises confondues.

La part des spectateurs réguliers est également la plus élevée à 33,7 %. Ainsi, 43,1 % des spectateurs franciliens se rendent dans les salles au moins une fois par mois en 2015. Par ailleurs, 42,4 % des spectateurs de la région relèvent de catégories socioprofessionnelles supérieures, soit la proportion la plus élevée de l’ensemble des régions (30,3 % au plan national). 21 % des spectateurs franciliens sont âgés de 25 à 34 ans en 2015, contre 16,3 % des spectateurs français. Les femmes représentent 53,7 % du public (53,4 % au niveau national).

En téléchargement

Restez informé !