Le lancement des deux portails numériques « Vox, Ma chorale interactive » et « Cinéma.lesite.tv », en septembre et novembre derniers, enrichit l’offre culturelle en direction de la jeunesse.

Communiqué du ministère de la culture que Profession Spectacle reproduit dans son intégralité.



Encourager la pratique vocale collective et proposer aux lycéens un ciné-club en ligne : tels sont les objectifs de Vox, Ma chorale interactive et cinema.lesite.tv, deux plateformes lancées à l’automne par Radio France et France Télévisions. Ces initiatives, qui s’inscrivent dans la politique d’éducation artistique et culturelle développée par le ministère de la Culture, mettent de façon innovante les usages du numérique au service de la transmission du patrimoine et du développement des pratiques artistiques. Elles témoignent en outre du dynamisme des acteurs de l’audiovisuel public et de la force de leur engagement auprès de la jeunesse.

Donner le goût et la culture du 7ème art

« Étudier le cinéma en classe nous aide à porter un regard critique sur les films d’aujourd’hui. C’est aussi un moyen d’en apprendre davantage sur l’histoire, les sentiments, les relations… Des choses qui sont importantes dans la vie de tout un chacun », a observé Mayssène, une élève de seconde, lors du lancement de la plateforme cinema.site.tv au lycée Condorcet, à Limay (Yvelines), le 26 novembre dernier. Près de cinquante films – soit une sélection de grands classiques français et étrangers allant de Charlie Chaplin à Agnès Varda – sont désormais mis gratuitement à disposition des collèges et lycées français. « C’est aussi le rôle de l’audiovisuel public d’accompagner les démarches éducatives pour permettre aux élèves de pratiquer et d’avoir accès à l’art dans les écoles », a rappelé Franck Riester, ministre de la Culture.

Pour Jean-Michel Blanquier, ministre de l’Education nationale, cette éducation culturelle va de pair avec une éducation à l’image qui, à une époque où les jeunes en sont constamment assaillis, s’avère plus nécessaire que jamais. « Nous devions réinventer le ciné-club dans une forme adaptée au 21e siècle », a-t-il déclaré. Une initiative qui fait écho à celle du Centre national du cinéma : la mission « Cinéma et Citoyenneté », lancée en 2015, permet en effet à des jeunes en Service Civique d’organiser chaque année des séances de ciné-débats en milieu scolaire. Sur la plateforme cinema.lesite.tv, des livrets pédagogiques accompagnent les œuvres afin d’aider les enseignants à analyser avec leurs élèves leurs contextes de création ainsi que les questions de cinéma qu’elles soulèvent. Ces derniers leur donnent également des idées de sujets à aborder en classe : l’émancipation et le sexisme avec La Belle Saison, l’emprise de la communication moderne sur la politique avec L’éloge d’un roi ou encore la mise en scène de la peur avec Nosferatu le vampire. Ce programme riche et varié, faisant la part belle à un art vecteur d’émancipation intellectuelle.

Apprendre à s’exprimer avec le chant

Les bienfaits du chant collectif sur les enfants ne sont plus à prouver : développement de la mémoire et du sens de l’autonomie, responsabilisation, camaraderie… « On est très solidaires quand on chante ensemble, on a un but commun mais sans gagnants et perdants : on construit quelque chose de beau », assure Sofi Jeannin. Co-conceptrice, avec des enseignants des premier et second degrés, de Vox, Ma chorale interactive, la directrice la maîtrise de Radio France, a accepté de nous parler de ce projet qui lui tient à cœur. « Vox vise à faire rayonner la pratique de la chorale au-delà de Paris et de l’Île-de-France et à dédramatiser le chant en le rendant à la fois ludique et accessible», explique-t-elle.

Accessible sur PC, tablette et téléphone mobile, ce portail numérique gratuit rassemble des tutoriaux vidéos, des partitions ainsi que des émissions de radio et des interviews sur le thème du chant et de la voix. Il s’adresse aussi bien aux adultes qui souhaitent diriger une chorale qu’aux enfants intéressés par la pratique du chant. « Les informations que nous avons mises en ligne sont très concrètes, elles concernent la physiologie de la voix, l’échauffement vocal, le temps de concentration des enfants et les différentes manières de rendre le chant collectif à la fois divertissant et constructif », précise Sofi Jeannin. Dans la lignée du « Plan Chorale » présenté conjointement par le ministère de la culture et le ministère de l’éducation, Vox a fait l’objet depuis son lancement le 20 septembre dernier, de nombreux retours positifs. Un succès que Sofi Jeannin explique avec poésie : « Les chansons pour enfants de Poulenc font partie des connaissances qui rendent la vie plus riche. Connaître un répertoire, apprendre à chanter, c’est découvrir un nouveau moyen de s’exprimer : l’expression artistique permet d’élargir ses propres frontières ».

Source : Ministère de la culture



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :