Si l’Élysée a démenti « formellement la phrase rapportée par L’Express » selon laquelle le chef de l’État, Emmanuel Macron, aurait qualifié l’audiovisuel public de « honte de la République », celle-ci a aussitôt déclenché une polémique et ému des professionnels des médias publics.

[Écho de la presse]

La rédaction de France Télévisions soumettra mardi prochain au vote une motion de défiance à l’encontre de sa présidente, Delphine Ernotte. Quelques jours avant que ne soient dévoilées, le 20 décembre, les grandes lignes de la réforme de l’audiovisuel public.

Lire l’article complet sur le site de La Croix.



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :