Journaliste professionnel et photographe franco-suisse, Bruno Barbey (1941-2020) est mort d’une crise cardiaque à Orbais-l’Abbaye, dans la Marne, à l’âge de 79 ans. Il fut membre – jusqu’à sa mort – de l’agence Magnum, qu’il avait rejointe en 1966, et de l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France depuis 2016.

Né au Maroc, alors sous protectorat français, il s’intéresse très jeune au cinéma et à la photographie, avant d’orienter son travail artistique à cette dernière. Commence alors une longue et prolifique carrière de photographe reporter qui le mène aux quatre coins de la planète. Il couvre notamment de nombreuses guerres, tant au Vietnam, en Chine et au Cambodge qu’en Israël, en Syrie ou au Koweït. Il photographie les plus grandes personnalités du XXe siècle, du général de Gaulle au pape Jean-Paul II, jusqu’à être choisi par Gamal Abdel Nasser, deuxième président d’Égypte, de 1956 à 1970, pour la réalisation d’un portrait officiel.

« Gardien de la mémoire de notre histoire contemporaine, pendant cinquante ans, le photographe Bruno Barbey a livré derrière son objectif un immense témoignage d’aventures humaines, grandes et petites, sur les cinq continents », a écrit en hommage Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture.

Chevalier de l’ordre national du Mérite, il a publié plus d’une trentaine d’ouvrages et s’est vu consacrer un volume de la célèbre collection Photo Poche (n°84) en 2015. Il a exposé dans le monde entier, en Europe et en Asie, et par deux fois à la Maison européenne de la photographie, en 1999 et en 2015. Sa femme, la réalisatrice de documentaires Caroline Thiénot-Barbey, a consacré plusieurs films au travail de son mari.

Pierre MONASTIER
.

Bruno Barbey - Vietnam War 1972, Village de Hue (licence CC - source : Flickr)

Bruno Barbey – Vietnam War 1972, Village de Hue
(Licences Creative Commens / source : Flickr)

 



 

.

Restez informé !