Une étude de la FFA German Federal Film Board (FFA) montre qu’en 2017, près d’une salle sur six a joué du cinéma d’auteur, et que ce type de production a vendu une entrée sur huit.

Entre 2016 et 2017, la fréquentation demeure stable, avec 15,3 millions de tickets vendus – ce qui représente une très légère hausse de 0,7 % – sur 112,3 millions au total. Cela signifie que 12,5 % des spectateurs sont allés voir une œuvre d’auteur l’an dernier. Cela représente 113,5 millions de revenu et 1,7 % supplémentaire en raison de l’augmentation de 2,2 % du ticket.

Bénédicte Prot explique pour Cineuropa que ce sont huit cent douze salles dans le pays qui ont été classées « art et essai », soit trente-et-une de plus qu’en 2016. Cela correspond à une salle sur six, ou 16,9 % du nombre total d’écrans au total (4 803). Sept cents (86,2 %) d’entre eux sont situés dans l’un des quatre cent cinquante lieux complètement dédiés au cinéma d’auteur.

Seulement trois productions allemandes – contre sept l’année précédente – ont figuré dans le classement des dix premiers films « art et essai » en salles : Grießnockerlaffäre d’Ed Herzog, Kundschafter des Friedens de Robert Thalheim et WEIT. Die Geschichte von einem Weg um die Welt, un documentaire signé par Patrick Allgaier et Gwendolin Weisser. Un seul film classé « art et essai » a dépassé le million de spectateurs : La La Land de Damien Chazelle (1,8 million d’entrées).

 



 

Restez informé !

Sélectionnez une ou plusieurs listes :