Comment parvenir à financer une œuvre documentaire qui n’entre pas dans les canons de la production audiovisuelle classique ? À cette question, qui taraude producteurs et auteurs-réalisateurs, les chaînes de télévision locales comme Vosges Télévision constituent une réponse en forme d’idéal.

[Écho du web]

Lieu de création inespéré à l’heure où les « grands » diffuseurs réduisent leur part de documentaires de création – en dépit de la reprise par ARTE de la case de « La Lucarne » par Rasha Salti et l’ouverture des « 25 nuances de doc » sur France 2, ces chaînes reçoivent de plus en plus de projets de documentaires « singuliers », euphémisme pour désigner de véritables œuvres qui suscitent la curiosité du spectateur et répondent davantage a une logique de l’offre que de la demande… Illustration avec Dominique Renauld, directeur général de Vosges TV, et pourfendeur de la notion de « commande » de documentaire d’un diffuseur à un producteur. Une certaine vision du métier, qui doit dans le même temps s’accommoder des exigences d’un diffuseur local… Entretien essentiel avec le représentant d’un des refuges télévisuels du « documentaire de festival ».

Lire l’entretien avec Dominique Renauld mené par Nicolas Bole sur le Blog documentaire.



 

Restez informé !